Tempurpediclonny Vente Au Rabais Gpa8q0v

SKU54596202
Tempur-pediclonny Vente Au Rabais Gpa8q0v
Tempur-PedicLonny
Menu
العربية
english
français
Élégant Lorna Talon De La Chaussure De La Lame De Sangle De Cheville Acheter À Bas Prix De Nouveaux Styles Réduction En Ligne Pas Cher 0ltQg
Español
Accueil > En action > Les agriculteurs gambiens s’adaptent au changement climatique grâce à de nouvelles stratégies d’irrigation

Nouvelles stratégies d’irrigation pour les petits agriculteurs d’Afrique occidentale et centrale

Faits marquants

De nombreux pays d’Afrique occidentale et centrale ont la chance de posséder d’abondantes ressources hydriques. Cependant, ces ressources sont inéquitablement réparties à travers la région et le plus souvent inexploitées. Moins de trois pour cent des terres arables de la région font l’objet d’une forme de gestion stratégique de l’eau. Dans le même temps, de nombreux pays connaissent des précipitations irrégulières alors que la région devient extrêmement vulnérable au changement climatique, et les agriculteurs sont de plus en plus confrontés à des aléas climatiques et à des risques météorologiques extrêmes.

Une meilleure gestion de l’eau s’impose dans la région pour accroître la productivité agricole et aider à renforcer les moyens d’existence des agriculteurs. A cette fin, la FAO met en œuvre en Côte d’Ivoire, en Gambie, au Mali et au Niger le projet d’adaptation de l’irrigation au changement climatique en Afrique occidentale et centrale (AICCA) , pour fournir aux petits exploitants des outils concrets pour la gestion de l’eau, les systèmes d’irrigation à petite échelle et des stratégies d’adaptation adaptés à leurs besoins spécifiques.

Les petits exploitants, qui sont les plus vulnérables aux effets du changement climatique, ont besoin de stratégies pour renforcer leur résilience au changement climatique et s’adapter à ses effets. Ils ont aussi besoin d’un accès amélioré aux marchés, à l’information, à la finance, aux technologies et aux autres infrastructures agricoles. La mise en place de techniques d’irrigation à petite échelle adaptées aux effets du changement climatique, aidera la région non seulement à s’assurer un accès suffisant et fiable à l’eau, mais aussi à éviter les gaspillages d’eau.

L’agriculture a un rôle important à jouer dans la lutte contre la pauvreté en Gambie. 30 pour cent du PIB du pays provient de l’agriculture, qui est le deuxième secteur de l’économie et emploie 44 pour cent de la population active du pays. Les petits exploitants fournissent 90 pour cent des aliments produits dans le pays, principalement sur des terres non irriguées; 1 pour cent seulement des terres cultivées sont irriguées.

Cette forte dépendance à l’égard des pluies, les défaillances de l’environnement politique, les faibles niveaux de technologie, l’accès insuffisant aux intrants (semences, engrais, etc.), la faiblesse des investissements du secteur privé, les marchés rudimentaires, les carences des infrastructures et l’approvisionnement énergétique inadéquat sont les principaux facteurs de la faible productivité agricole en Gambie. Dans les zones d’altitude en particulier, les systèmes de production de céréales et d’arachides, principaux produits du pays, sont fortement affectés par la distribution irrégulière et inadéquate des précipitations. Les taux de pauvreté sont également très élevés dans les zones rurales de production des arachides, principalement en raison des rendements faibles ou irréguliers dans ce secteur.

En raison de ce potentiel d’irrigation inexploité, combiné à l’évolution du climat, les moyens d’existence des agriculteurs sont fragilisés et les communautés rurales sont plus vulnérables à la pauvreté et à l’insécurité alimentaire.

“Dans le passé, une récolte pouvait assurer la subsistance d’un ménage pendant 12 mois si la saison des pluies était bonne, alors qu’aujourd’hui, avec l’impact du changement climatique, peu de gens peuvent vivre de leur production pendant plus de six mois,” précise Manka Trawally, un agriculteur de Salikeni, dans le district du Central baddibu en Gambie.

Baa Mariga, Président de l’Association des Riziculteurs du village de Jahally dans le sud de la région de Central River, a perdu plusieurs parcelles de terres à cause des inondations. La valeur d’une année de récolte a été anéantie.

Maimuna Ceesay, un agriculteur du village de Pachar, dans le sud de la région de Central River, ajoute: “l’année dernière, les crues ont détruit plus de 70 pour cent des exploitations agricoles. Plus de 60 hectares de rizières ont été balayés. Nous avions mis 180 sacs de sable dans les zones touchées pour tenter de maîtriser les inondations, mais tout a été emporté. Les agriculteurs ont assisté impuissants dans leurs champs à la destruction de leurs produits.”

Le développement de systèmes d’irrigation et de drainage est essentiel pour libérer le potentiel agricole de la Gambie. Le fleuve Gambie est la principale source d’eau de surface du pays, qui se prête à l’irrigation par les crues et par pompe. Le pays dispose aussi d’abondantes nappes phréatiques pour la consommation d’eau potable ou l’irrigation.

Dans le cadre du projet d’adaptation de l’irrigation au changement climatique en Afrique occidentale et centrale, la FAO conduit des évaluations participatives sur les effets du changement climatique et la capacité d’adaptation des différentes communautés rurales de la région, pour comprendre les risques et les vulnérabilités qui lui sont associés. En Gambie, les membres de 221 ménages des villages de Jahaly, Pacharr et Salikenni ont été interrogés. La plupart d’entre eux ont noté des manifestations du changement climatique, telles que l’arrivée tardive ou la durée plus courte des saisons des pluies, entraînant la perte de leurs récoltes et réduisant leurs revenus. Les changements climatiques se traduisent aussi par une augmentation des dépenses en intrants agricoles, notamment en engrais, et une diminution des disponibilités d’eau d’irrigation.

Comme l’utilisation des systèmes d’irrigation mécanisés et l’adoption de technologies (telle que l’irrigation localisée) sont insuffisantes, les agriculteurs sont encore plus vulnérables aux effets du changement climatique. Ils ont également un accès limité à l’information et aux prévisions météorologiques. En effet, plus de 80% des petits producteurs utilisent des moyens traditionnels, comme l’observation des migrations d’insectes ou des feuilles de baobab, pour prévoir les phénomènes liés au climat.

Les agriculteurs utilisent un certain nombre de stratégies d’adaptation, telles que l’incorporation de fumier dans le sol, le paillage ou la rotation des cultures, pour accroître la capacité de rétention d’eau des sols. Les petits producteurs ont aussi recours à des pratiques destinées à garantir une utilisation efficace de l’eau. Ces stratégies consistent entre autres à utiliser des cultures à maturation précoce et résistantes à la sécheresse; alterner des cultures de montagne et de plaine; creuser de nouveaux puits pour accéder aux eaux souterraines; et construire des voies d’eau et des fosses pour canaliser les eaux de ruissellement et éviter d’inonder les champs des basses terres.

Par exemple, dans le village de Salikeni, les agriculteurs ont utilisé de nouvelles variétés de riz à maturation précoce et tardive. Ainsi, lorsque la saison des pluies se termine tôt, ils peuvent récolter les variétés à maturation précoce et lorsqu’elle se termine tard, ils peuvent récolter les deux variétés. En outre, les agriculteurs diversifient aussi à présent leurs cultures, en modifiant le calendrier de récolte et en adaptant les infrastructures d’irrigation à la nouvelle variabilité climatique, pour se protéger contre les inondations.

Les agriculteurs de Gambie savent qu’il est temps de "repenser" l’agriculture pour faire face aux effets du changement climatique.

En collaboration avec les gouvernements de Gambie, de la Côte d’Ivoire, du Mali et du Niger, la FAO s’efforce d’identifier des “stratégies intelligentes face au climat” adaptées aux besoins spécifiques des petits exploitants agricoles, pour améliorer leur productivité et, ce faisant, garantir la pérennité de l’environnement, et oeuvrer pour une sécurité alimentaire et nutritionnelle et une réduction de la pauvreté durables.

Pour écouter d’autres récits d’agriculteurs, regardez notre série vidéos “ ”.

Pour aller plus loin

Google + 0

En aperçu

TRAVAILLER POUR les petits exploitants d’Afrique occidentale et centrale

Pikolinos Formentera Bout Ouvert À Court Bootie W9s1614 femmes Vente Meilleur Prix Jeu Fiable Fournir Pas Cher En Ligne xcisdExaI
Créer un compte client

No products

0,00 € Total

Finaliser ma commande

Quantité
Total
Service bien ajouté au panier.
Il y a 0 services dans votre panier. Il y a 0 services dans votre panier.
Total services
Total shipping(tax excl.) To be determined
Total
Continuer mes achats Seavees Raquette Varsity Baskets Club Sortie Avec Ordre Paypal En Ligne fspkmGvK

C’est le gage de la notoriété et de la célébrité sur Instagram. Pour s’assurer d’avoir un maximum de réactions et d’interactions, dans ce cas, il faut avoir beaucoup de suiveurs.

Passer par la méthode traditionnelle

Comme sur toutes les plateformes de réseau social , il n'est pas toujours évident d'être célèbre sans un grand nombre de suiveurs, de followers, ou d’abonnés sur notre compte. Sur Instagram, c’est également pareil et on a besoin d’un millier voire, de milliers de Igers pour espérer avoir de l’interaction et ainsi, acquérir de la popularité. Pour les avoir, il est donc, nécessaire de publier des photos ou des vidéos intéressantes qui puissent faire le buzz et qu’un grand nombre de personnes apprécient et aiment.

Il faut également avoir des followers bien actifs qui commentent, qui like, et qui partagent votre publication. Ainsi, vous aurez la possibilité de diffuser votre publication à un très grand nombre. On peut aussi faire des publications autour d’une thématique pour attirer l’attention d’un maximum d’internautes à travers les hashtags. C’est aussi un moyen pertinent pour vous faire connaître en mobilisant des personnes et vos followers sur ce thème.

L’achat des suiveurs

Si la méthode traditionnelle semble être facile, ce n’est pas toujours le cas. En effet, sans un grand nombre de suiveurs, il sera difficile de voir votre publication, aussi intéressante soit-elle. Les followers sont les gages d’une meilleure visibilité de cette dernière, en réagissant et en partageant la publication.

Pour éviter d’avoir le tournis, dans ce cas, le meilleur moyen et celui qui est aussi le plus rapide, c’est de faire l’achat des suiveurs. C’est une assurance fiable qui vous permet de gagner des followers très rapidement et pas n’importe lesquels, des followers actifs.

Publié le 12/09/2017 par Romain Conseils Chroniques...
Partager

Rechercher dans le blog

Rubriques du blog

Archives du blog

FLASH
[02/07/2018] Après les Etats-Unis, l’Australie arrête ses paiements à l’Autorité palestinienne en raison de son financement du terrorisme – on attendra longtemps la même position morale de Macron | Terrorisme islamique : 12 feux font rage dans le Néguev (Israël), causés par de cerfs-volants et des ballons incendiaires | Attentat-suicide religieux islamique à la bombe en Afghanistan : les cibles sont des sikhs et des hindous : 19 morts | La Chine s’associe à l’Inde et aux États-Unis pour inclure le Pakistan dans la «liste grise» de financement du terrorisme | [01/07/2018] Mali : 6 soldats français auraient été tués lors d’affrontements avec des islamistes : mais pourquoi la France défend les frontières des autres et ouvre les siennes ? | [29/06/2018] Annapolis : Un homme blanc armé a tué 5 personnes dans les locaux du journal Capital Gazette. La police, arrivée en 1 min, l’a appréhendé sans tirer | [28/06/2018] Opération policière en cours depuis 9h ce matin près de Rodez (Aveyron), suite à la découverte d’un engin explosif constitué de bidons de gaz et d’un jerrican d’essence près de l’entrée d’une discothèque | Le blessé de Gaza qui a été évacué aujourd’hui à l’hôpital Barzilai portait des grenades et des explosifs | [27/06/2018] Hier, ISIS a tué 10 policiers dans le Sinaï égyptien | [26/06/2018] Gaza : en fin de journée, l’armée israélienne a frappé un véhicule utilisé par des terroristes palestiniens pour lancer des ballons incendiaires vers Israël | Trump fait dans l’auto-dérision : «il y avait cette belle image, le roi de Jordanie, la reine de Jordanie et la Première dame, alors je me suis écarté pour ne pas détruire l’image» | David Lynch (réalisateur, démocrate, pro-Obama, a voté Bernie Sanders) : «Trump pourrait devenir l’un des plus grands présidents de l’histoire» | [25/06/2018] Après avoir appelé à attaquer le personnelle de l’administration Trump, la gauche dit aux activistes de dévaster Fox News et harceler ses employés | La député noire démocrate Maxine Waters appelle au terrorisme contre les fonctionnaires de la #TrumpAdministration: «ne les laissez pas faire leurs courses, ne les laissez pas manger» | Erdogan réélu – Les Turcs des USA et Grande Bretagne ont voté pour Ince 59%, Erdogan 22%. Allemagne et Pays bas : Erdogan 65% |
[02/07/2018] Après les Etats-Unis, l’Australie arrête ses paiements à l’Autorité palestinienne en raison de son financement du terrorisme – on attendra longtemps la même position morale de Macron | Terrorisme islamique : 12 feux font rage dans le Néguev (Israël), causés par de cerfs-volants et des ballons incendiaires | Attentat-suicide religieux islamique à la bombe en Afghanistan : les cibles sont des sikhs et des hindous : 19 morts | La Chine s’associe à l’Inde et aux États-Unis pour inclure le Pakistan dans la «liste grise» de financement du terrorisme | [01/07/2018] Mali : 6 soldats français auraient été tués lors d’affrontements avec des islamistes : mais pourquoi la France défend les frontières des autres et ouvre les siennes ? | [29/06/2018] Annapolis : Un homme blanc armé a tué 5 personnes dans les locaux du journal Capital Gazette. La police, arrivée en 1 min, l’a appréhendé sans tirer | [28/06/2018] Opération policière en cours depuis 9h ce matin près de Rodez (Aveyron), suite à la découverte d’un engin explosif constitué de bidons de gaz et d’un jerrican d’essence près de l’entrée d’une discothèque | Le blessé de Gaza qui a été évacué aujourd’hui à l’hôpital Barzilai portait des grenades et des explosifs | [27/06/2018] Hier, ISIS a tué 10 policiers dans le Sinaï égyptien | [26/06/2018] Gaza : en fin de journée, l’armée israélienne a frappé un véhicule utilisé par des terroristes palestiniens pour lancer des ballons incendiaires vers Israël | Trump fait dans l’auto-dérision : «il y avait cette belle image, le roi de Jordanie, la reine de Jordanie et la Première dame, alors je me suis écarté pour ne pas détruire l’image» | David Lynch (réalisateur, démocrate, pro-Obama, a voté Bernie Sanders) : «Trump pourrait devenir l’un des plus grands présidents de l’histoire» | [25/06/2018] Après avoir appelé à attaquer le personnelle de l’administration Trump, la gauche dit aux activistes de dévaster Fox News et harceler ses employés | La député noire démocrate Maxine Waters appelle au terrorisme contre les fonctionnaires de la #TrumpAdministration: «ne les laissez pas faire leurs courses, ne les laissez pas manger» | Erdogan réélu – Les Turcs des USA et Grande Bretagne ont voté pour Ince 59%, Erdogan 22%. Allemagne et Pays bas : Erdogan 65% |
mardi 3 juillet 2018
/ International / Europe / Espagne / « Les liaisons extrêmement dangereuses»
Publiez un commmentaire
Vionic Avec La Technologie Orthaheel Kennedy Bottine femmes Acheter Qualité Supérieure Pas Cher Boutique D'expédition Pour Prix Pas Cher Bas Frais D'expédition 22yO9w
Publié par Manuel Gomez le 30 juin 2018

Pedro Sanchez, président du Parti Socialiste Espagnol (PSOE) et premier ministre momentané du pays, a rencontré mercredi après-midi, vers 19 h. à Moncloa, en présence seulement de deux conseillers financiers, le multimilliardaire Georges SOROS (surnommé « le fossoyeur de la paix et de l’Europe »).

© 2018 Cameron Ressources Humaines • Tous droits réservés George Brutini Gbx Par George Brutini Dook En Vente En Ligne nEM8iIlt
ACCUEIL BLOGUE + NOS INFOLETTRES NOUS JOINDRE
SERVICES
emplois@cameronrh.com

VERSION MOBILE